Des vertes et des pas mûres

noch nicht bewertet
Auteur : henri grimm
Volume : 266 page(s)
Langue : Français
Écrit en : Nov 2011
Verkaufsrang: - XinXii Verkaufsrang
Views: 2694

Rubrique : Littérature » Littérature humoristique  |  Catégorie : Roman
Mots-clés : farce, gag, burlesque, de Rabelais à Coluche en passant par Courteline.

L'équivalent de la guerre des boutons dans le Jura suisse.

Présentation du chapitre intitulé LA REMPLACANTE :
Une valétudinaire institutrice s'étant fait porter pâle, les élèves attendent la remplaçante. Elle se pointe, précédée du directeur qui s'adresse aux élèves :
- Je vous présente Mademoiselle Robert. Ce n'est pas parce qu'elle est nouvelle qu'il faudra vous comporter comme des malhônnetes. Celui qui jouera au mariolle aura affaire à moi. Vu !
Jetant un ultime regard autoritaire sur les préados, se tire le dirlo. C'est un personnage plutôt craint. Gradé à l'armée, il applique à l'école les méthodes militaires. Au surplus, il a une sadique manie de tirer les cheveux sur les tempes.
La remplaçante de la cacochyme enseignante est une pétillante rouquine, au sourire quasi permanent. Elle porte une robe légère, agrémentée d'un décolleté. Une robe plutôt moulante comportant l'avantage de mettre ses rondeurs en évidence.
Partis à la découverte des sensations suscitées par les prémices de l'âge ingrat, les espiègles potaches dévisagent, voire déshabillent du regard l'ingénue, avec une once de lucidité. Celle-ci le ressent. Sujette à l'éreuthophobie, son frais visage, émaillé de petites rousseurs, s'empourpre. Elle comprend, mais un peu tard, qu'elle a affaire à des gamins ayant perdu leur leur innocence. Elle regrette sa tenue vestimentaire adaptée au renouveau. Qu'elle puisse paraître provocante, elle ne s'en était pas vraiment doutée. Elle aurait bien voulu disposer d'un bouton supplémentaire, histoire de dissimuler, ce que ne cache pas vraiment l'échancrure de son corsage.
C'est la leçon de religion. Il y est question des miracles de Jésus. Ribouldingue, avec malice, pose une question quelque peu embarrassante :
- M'selle, comment ça se fait que Jésus a changé de l'eau en vin, du moment que la maîtresse d'école du dimanche nous a dit et répété que le diable se cache dans les bouteilles de pinard et que le plus petit verre de gnôle est déjà bien trop grand.
Erubescente une seonde fois, l'enseignemente débutante, plutôt embarrassée, bredouille une explication pas vraiment convaincante.
- C'était...peut-être du vin sans alcool...mais je n'étais pas là pour vérifier.
Aucune autre question gênante n'est posée à la jeune prof. Toutefois, elle a hâte de voir la fin de cette première leçon. Le temps règlementaire, bien que n'étant pas totalement écoulé, Filochard lève la main et demande :
- M'selle, M'selle ! on a bientôt le train ! Et si on ne veut pas le louper, faudrait qu'on se tire.
- Et bien allez-y ! acquiesce la remplaçante, pas mécontente de la leçon ainsi écourtée.
Et tousles élèves de s'en aller précipitgamment, quasiment un quart d'heure avant la fin du temps réglementaire. Autant les internes, habitant sur place, que les externes, tributaires des chemins de fer. La période de remplacement, d'une durée d'environ trois semaines, se déroule sans notable incident. A peine un peu de chahut est à déplorer. C''est presque trop beau. La dernière matinée, la jeune rouquine demande à Croquignol de tourner le tableau sur la face supposée inutilisée. Sur l'autre versant on peut lire : LA ROUSSE AUX GROS ROBERTS A POIL
La jeune institutrice n'est plus rouge. Elle est cramoisie. Elle intime à l'élève :
- Efface-moi ça... En vitesse. !
Et l'élève d'obtempérer diligemment. A peine quelques secondes écoulées et voilà que le directeur se radine. Il complimenta la remplaçante :
- Je vous félicite ! Vous vous en êtes plutôt bien tirée avec ces crouilles., dit-il en guise de compliment.
La jeune régente pique un ultime fard et opine du chef. Et le dirlo de conclure :
- Heureusement que de mon côté, j'avais mis les choses au point, dès le départ.


L'auteur assume l'entière responsabilité de cette entrée.

Fiche de l'auteur


Inscrit en : Nov 2011
Nombre de documents :  2
Libertaire à tendance anarchiste. Indépendant professionellement parlant et cela la plupart du temps. Préfère l'écriture aux mots croisés et à top modèle. En train d'écrire les nouveaux contes de Grimm. (Des contes à la fois à rebours et à rebrousse-poil) Ai en son temps écrit un pastiche du Petit Chaperon Rouge qui, en l'occurrence, s'appelait le Petit Blouson Noir. Il zigouilla le loup avec son couteau d'arrêt et en fit une descente de lit qu'il offrit à sa grand-mère. Le reste de ma prose est grosso modo de la même veine.

Diese eBooks könnten Dir auch gefallen:


Es liegen noch keine Bewertungen vor.

zurück
  $ 2.07
Prix TTC
Téléchargement immédiat après achat
 MS Office Word
Format du fichier: